Séance du 02/12/2020 :

En début de séance, nous avons fait un tour de table. Tout d’abord, le croquis n’a pas été fait et des résultats concluants pour le PVC n’ont pas été trouvés. La mission du jour était donc de trouver un prix pour le PVC.

L’autre mission du jour était de trouver des images de lampes. Des images ont été trouvées, mais est-ce que leur faisceau lumineux est-il assez large? En effet, il doit couvrir les 22 cm de large de la piste. De plus, le croquis de « l’allumeur » (portique) doit être réalisé.

La problématique donnée était « Comment allumer le portique? » Ensuite, nous nous sommes penchés sur deux modèles de lampe :

-Première lampe (à piles) :

-Deuxième lampe (à LED) :

La modélisation 3D des deux parties de la carrosserie rigide est  terminée (utilisation de Rhino 5 + PDF dragster pour les dimensions).

 

 

 

 

 

 

 

 

L’organisation pour la prochaine séance, qui aura lieu le 16/12/2020 sera comme il suit :

– un croquis du portique devra être dessiné

– le point sur la totalité des dragsters devra être fait

– les carrosseries des dragsters devront être imprimées et transmises

Remarque personnelle de Régine : « Super groupe. C’est agréable d’animer. »

Remarque personnelle de Laurent : « Enfin pas de carton rouge aujourd’hui!!! Bon travail de chacun, cela va être un chouette projet ! »

Séance du 25/11/2020 :

L’énergie utilisée par le néon pour démarrer la course a été débattue, une centrale thermonucléaire a été envisagée mais les composants ne sont pas simples à trouver. De même, un fonctionnement au charbon a été proposé mais l’impact environnemental ayant été évoqué, cette option fut rapidement évincée. Un élargissement de la cellule de captation de la lumière a aussi été proposé (les dragsters démarrent grâce à ce capteur). Le matériau envisagé pour la structure du néon est le bois.

Les dimensions de la piste ont été repensées pour correspondre aux besoins de notre future compétition (22cm de large par 10 m de long) et différentes pistes envisagées pour le matériau de cette dernière (du PVC par exemple).

Afin de venir en aide pour la modélisation des coques, un partage d’écran a été effectué pour expliquer les bases de la modélisation 3D, sur le logiciel Rhino, la carrosserie du dragster. On espère que la modélisation de la carrosserie sera prochainement terminée . La moitié de la coque d’une carrosserie rigide est déjà réalisée, cette même carrosserie devra posséder une ouverture afin de faire passer la lumière.

L’Atelier numérique

L’atelier numérique mis en place par Asperansa Morbihan donne de ses nouvelles

La rentrée a débuté sur les chapeaux de roues.  Co-animé par Laurent et Régine qui, à partir de cette année remplace Odile qui était présente depuis la création, l’atelier a repris. Laurent apporte son expertise technique et Régine l’accompagne pour l’animation. Motivé pour continuer l’atelier et bien déterminé à finir les travaux débutés, le groupe de 4 jeunes reprend les dragsters. Objectifs, les terminer et les présenter en juin 2021 !

Trois Mercredi par mois, de 18 à 20 heures, le petit groupe se réunit à Ploemeur dans le  local gracieusement mis à disposition au FABLAB du pays de Lorient, à l’espace Tecknica 4 rue Galilée à Ploemeur.

2 séances pour réfléchir et travailler sur les dragsters et une séance pour partager des jeux vidéos en collectif. Voilà un programme qui s’effectue dans la bonne humeur et qui s’adapte, confinement oblige ; on continue en virtuel.

Chaque membre du groupe procède à un travail différent qu’ils mettront en  commun pour finaliser les dragsters et la piste.

Nous vous donnerons des nouvelles au fur et à mesure des avancées.  Les photos ne vont pas tarder !