Livre « Devenir Détective de l’autisme » par Jean- Philippe PIAT et Perrine FIFIS

Résumé : Mais pourquoi se tape t-il ? Quand des professionnels parl

ent systématiquement d’angoisse, il est bon d’explorer le fonctionnement. Si cette personne se tape, cela peut être dû à un changement, un bruit, une

recherche sensorielle, un besoin de communiquer… C’est cette démarche de recherche d’hypothèse qui est le cœur de cet ouvrage.

Après avoir exploré les hypothèses, l’ouvrage se place dans une véritable démarche d’enquête puis d’action. Les outils développés sont la suite logique de cette enquête. Ce liv

re s’adresse aussi bien aux aidants familiaux qu’aux professionnels. Il délivre une véritable approche pour identifier, comprendre et agir tel un détective de l’autisme. Aux rappels des théories et explications vie

 

nnent se greffer des exemples, outils et témoignages de professionnels et de parents.

Un bon accompagnement s’appuie d’abord sur une enquête sur mesure de la personne autiste. Les auteurs, une personne diagnostiquée et un parent, rassemblent leur regard. Ils do

nnent à la fois une vision du fonctionnement mais aussi des partages d’outils concrets pour améliorer le quotidien, l’accompagnement et l’inclusion sociétale des personnes autistes.

Si cet ouvrage parvient à transformer « voilà pourquoi on ne va pas y arriver » par « comment peut-on faire? », sa mission ser

a remplie.

 

Acheter l’ouvrage à  l’auteur par paypal ou carte bancaire, délai moyen de 2 semaines.

Les associations sonnent l’alarme. Alerte sur la réforme des évaluations des Établissements et service médico-sociaux ESMS

Alerte sur la réforme des évaluations des Établissements et service médico-sociaux ESMS

Alerte sur les dangers de la réforme des évaluations des établissements et services médico-sociaux (ESMS) par la Haute Autorité de Santé : Autisme France sonne l’alarme aux côtés d’autres associations majeures pour dénoncer des changements en sous-main qui pourraient ruiner des décennies de combat au service des personnes et des familles, en rendant les recommandations de bonne pratique de la HAS optionnelles et non opposables.

Notre association a décidé, aux côtés d’HyperSupers France, de Sésame Autisme, de la FFDys, du Groupement Polyhandicap France, d’interpeller dans une lettre ouverte la HAS sur les grands dangers que font peser le projet de nouveau référentiel qualité et les réformes en cours de l’évaluation des établissements et services médico-sociaux : nous ne permettrons pas de retour en arrière sur la qualité des accompagnements !

Mais d’abord, quelques éléments d’explication : depuis la disparition de l’Agence nationale d’évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux (ANESM), c’est désormais la HAS qui supervise l’évaluation des établissements et services médico-sociaux. C’est dans ce contexte qu’est en cours d’adoption, sans notre avis ni notre accord, un nouveau « référentiel » d’évaluation, sorte de guide permettant à la Haute autorité de juger de la qualité de l’accompagnement proposé au sein d’une structure.

C’est dans ce contexte que nos associations sont « tombées des nues » en découvrant coup sur coup :

  1. cette réforme était menée sans co-construction avec les personnes et les familles,
  2. les spécificités du handicap n’étaient plus prises en compte dans une évaluation au rabais,
  3. plus grave encore, les recommandations de bonne pratique professionnelles, garantes du respect de la science en matière d’accompagnement, deviennent soudainement optionnelles et non-opposables !

En clair, des établissements qui ne respecteraient pas les recommandations de bonnes pratiques professionnelles, alors même que celles-ci émanent de la HAS, seraient mis au même niveau que les ESMS qui se sont engagés et continuent de le faire pour améliorer la qualité de l’accompagnement, la concertation avec les personnes et les familles, et la place de la science au sein de leurs structures.

C’est un recul de 20 ans, qui n’augure rien de bon pour les TSA alors que s’ouvrent en 2022 les travaux de la HAS pour des recommandations de bonne pratique dans les TSA. Si celles-ci devenaient optionnelles, ce serait la marque de l’emprise de la psychanalyse et un immense recul pour ce que nos associations ont obtenu par leur mobilisation depuis des décennies.

C’est la raison pour laquelle nous nous mobilisons et alertons, pour que la voix des personnes vivant avec un TND soit entendue, et que cessent ces pratiques d’un autre temps, dont l’efficacité n’a jamais été prouvée, pour ne pas évoquer les souffrances qu’elles ont provoqué chez les personnes concernées et leurs familles.

Nous ne pouvons pas accepter non plus, alors que l’on nous mobilise et sollicite à foison sur bien d’autres sujets, que nous ayons été écartées des réflexions sur ce référentiel d’évaluation.

Nous le savons pourtant bien : l’expertise est du côté des associations, depuis le début. Nous sommes les premières concernées quant à savoir ce qui est bon pour nous, nos enfants, nos proches. Nous vivons avec ces troubles, et refusons que des intérêts corporatistes ou une hyper-simplification vienne mettre à mal des décennies d’actions pour, enfin, permettre que l’accompagnement proposé dans notre pays en finisse avec ce retard hallucinant que nous observons par rapport à nos voisins et au reste du monde.

Nous vous invitons à lire le texte que nous avons co-signé avec nos partenaires associatifs nationaux, et dont nous espérons qu’il pourra porter rapidement ces fruits : ce nouveau référentiel doit être adopté ce vendredi 17 décembre, et nous ne le tolérerons pas !

 

Appel interassociatif handicap référentiel HAS en ESMS

 

 

Avec ce type de réforme, faite en sous-main, sans nous, voire contre nous, à quoi bon se battre pour des recommandations de bonne pratique pour les TSA depuis tant d’années ? Nous ne nous laisserons pas voler nos avancées si près du but !

Visioconférence sur Happyvisio en partenariat avec Autisme France

Webconférence le 6 avril à 17h

L’autisme, état des lieux et interventions

 

A l’occasion de la journée mondiale de l’autisme, HappyVisio organise, en partenariat avec Autisme France, une conférence d’une heure revenant sur la définition et le diagnostic des troubles ainsi que sur sur les interventions mises en œuvre.

Cette conférence sera en direct et interactive en proposant des quiz et des sondages au public ainsi que la possibilité d’interagir dan

s le chat tout au long de la conférence. Un temps d’échange en fin de conférence est prévu afin de permettre à l’auditoire d’obtenir des réponses à ses questions posées en amont ou durant la conférence.

Comment participer à cette webconférence ?

Pour participer gratuitement à cette conférence en ligne, rendez-vous sur le site www.happyvisio.com et inscrivez vous en renseignant le code partenaire MSHV21 dans le formulaire d’inscription.

Puis inscrivez-vous à la conférence du 6 avril. De cette façon, vous recevrez un email de rappel 24h et 1h avant le début de la conférence pour ne pas oublier le rdv.

Si vous n’êtes pas disponible le 6 avril à 17h, un replay sera mis à votre disposition sur le site pour une durée de 3 mois.

Cette conférence sera accessible depuis un ordinateur, une tablette ou un smartphone. Aucune application particulière n’est à installer, mais un navigateur internet à jour est recommandé.

 

Articles à venir

Ce site étant en construction, seules les informations principales sur l’association sont visibles.

Des articles sont en cours de rédaction pour présenter plus en détails l’autisme, les démarches, les sites d’informations, de témoignages…